top of page
Finanzierung zertifizierter Organ- und Tumorzentren - Small Size.jpg

Financement des centres de tumeurs et d’organe certifiés

Contexte:

Les centres de tumeurs et d’organe certifiés doivent fournir un effort supplémentaire pour obtenir la certification. Cet effort supplémentaire conduit à une augmentation de la qualité dont profitent toutes les parties prenantes. Cependant, les coûts dus aux charges supplémentaires sont entièrement à la charge des hôpitaux. Afin de garantir un financement à long terme des centres de tumeurs et d’organe, il est nécessaire d’explorer les futures possibilités de financement de ces charges.

Objectifs du projet :

Dans le cadre de ce projet, la CTCSO abordées les questions suivantes:

  • Quelles sont les prestations supplémentaires fournies par les centres de tumeurs et d’organe par rapport à la prise en charge standard?

  • A combien s’élève le coût financier de ces prestations?

  • Est-ce que ces prestations supplémentaires apportent un avantage?

  • Comment ces prestations supplémentaires sont-elles actuellement financées?

  • Quelles sont les futures possibilités de financer ces prestations?

Avancement du projet:

Sous-projet 1:

Dans un premier temps, dans le cadre d’une enquête auprès de centres de tumeurs et d’organes certifiés, la CTCSO a déterminé quelles prestations supplémentaires sont fournies par rapport à la prise en charge standard et quel est leur coût financier. En outre, la CTCSO a demandé comment ces prestations supplémentaires sont actuellement financées.

 

Sous-projet 2:

Dans un deuxième temps, la CTCSO a examiné la question de l’utilité de la certification. Pour ce faire, la CTCSO a établi une vue d’ensemble des études comparant les résultats des traitements dans les institutions certifiées et non certifiées.

 

Sous-projet 3:

Dans une dernière étape, la CTCSO recherche le dialogue avec les cantons afin de discuter des possibilités futures de financement des prestations supplémentaires.

Résultat du projet:

Sous-projet 1:

12 membres de la CTCSO avec des centres de tumeurs ou d’organes certifiés ont participé à l’enquête de la CTCSO sur le thème du «financement des centres de tumeurs et d’organe certifiés». Vous trouverez l’évaluation détaillée de l’enquête ici.

Les 4 prestations supplémentaires suivantes, fournies par des centres d’organes et de tumeurs certifiés, ont été citées par 4 membres ou plus :

  • Réunions interdisciplinaires (p. ex. comités directeurs, cercles de qualité, conférences MMM)

  • Documentation des tumeurs (saisie et évaluation des données, benchmarks)

  • Réalisation d’audits internes et externes

  • Contrôle de la qualité

Figure 1: Quelles sont les prestations supplémentaires fournies par les centres de tumeurs et d’oncologie spécifiques à un organe par rapport à la prise en charge standard? (Réponses de 12 membres, max. 1 point par caractéristique)

Tous les membres ont indiqué comme avantage de la certification l’amélioration de la qualité du traitement. L’amélioration qualitative et temporelle des processus d’évaluation et de traitement a été le deuxième point le plus fréquemment mentionné.

En ce qui concerne les coûts des prestations supplémentaires, les indications des membres de la CTCSO varient fortement. Cela est principalement dû aux grandes différences dans les structures et les processus dans chaque centre d’organes ou de tumeurs. Bien que les exigences pour un centre d’organes/tumeurs certifié soient clairement définies, il reste une marge de manœuvre suffisante pour une organisation spécifique du système.

 

En moyenne, les prestations supplémentaires par centre d’oncologie spécifique à un organe (c’est-à-dire un centre du sein, un centre du cancer colorectal, un centre des tumeurs de la tête et du cou, etc.) s’élèvent à CHF 160 000.–. Ce montant correspond à peu près à l’effort supplémentaire que le groupe de recherche allemand Prognos a identifié pour les centres des tumeurs et les CCC allemands.

 

Actuellement, les centres sont financés par leurs fonds propres.

Sous-projet 2:

Une recherche bibliographique de la CTCSO a montré qu’il existe déjà un nombre suffisant d’études comparant les résultats du traitement entre institutions certifiées et non certifiées et démontrant l’utilité de la certification. La CTCSO a évalué des études sur les entités du sein, de la prostate, du cancer du côlon et du cancer du poumon et conclut que les résultats sont transférables à la Suisse. Elle a donc décidé de ne pas mener sa propre étude. Le projet allemand WiZen a également fourni des résultats convaincants.

bottom of page